Entremet Vanille Mangue, Typhon Haiyan Zones Touchées, Cerf Animal En Anglais, Hôtel Thonon Les-bains Bord Du Lac, Le Dauphiné Carpentras, Rando Cascade Du Dard, Lac De Monteux Photos, Espace Définition Philosophique, Elle S'est Promis Ou Promise, Rpg Ps4 Gratuit, " />

hôtel hilton evian les bains

En 1966, Francis Bacon rencontre Michel Leiris, écrivain, ethnologue et critique d'art français. Son atelier était à Londres : 7 Reece Mews South Kensington. Détenant la plus vaste collection de photographies de Francis Bacon au monde avec plus de 700 tirages réalisés par environ 80 photographes de renom, la Francis Bacon MB Art Foundation Monaco dévoile, dans un ouvrage d’art de la plus belle qualité, des images iconiques et souvent inédites de l’artiste britannique en France, pays pour lequel Francis Bacon avait une profonde affection. ». Gropius y arrive en 1934, Moholy-Nagy et Naum Gabo en 1935, Mondrian en 1938. Cette présence est plurielle puisqu’elle est tout d’abord attachée au tableau en tant que tel, qui est accroché dans un lieu d’exposition et vu par le spectateur. Francis Bacon (28 octobre 1909 à 1928 avril 1992) est un peintre figuratif britannique, de naissance irlandaise, connu pour ses images audacieuses, graphiques et émotionnellement brutes. Serge Gainsbourg fera référence à Bacon dans la chanson « Kiss Me Hardy Â»[31]. Le Cri du sorcier, de Jerzy Skolimowski, s'inspire de l'œuvre peinte de Bacon. Christina Winifred (Winnie) Firth, sa mère, est l'héritière d'une entreprise d'acier de Sheffield et d'une mine de charbon. L'anecdote savoureuse, qui veut que Johnny Hallyday ait perdu la toile que Francis Bacon lui avait offerte, a été rapportée par Libération le 16 novembre 2002 et par l'Express le 7 décembre 2002 in Frédéric Quinonero, Johnny, la vie en rock, L'Archipel, Paris, 2014, Notices dans des dictionnaires ou encyclopédies généralistes, Беларуская (тарашкевіца)‎, Srpskohrvatski / српскохрватски, Exposition internationale du surréalisme, Trois études de figures au pied d'une crucifixion, Étude d'après le portrait du pape Innocent X par Velázquez, Nîmes, feria 1992. Il rencontre Yvonne Bocquentin, pianiste et fine connaisseuse, à l'ouverture d'une exposition. Bacon passe deux mois à Berlin, même Harcourt-Smith quitte après un seul mois - « il se lassa vite de moi, bien sûr, et s'en alla avec une femme... Je ne savais pas vraiment quoi faire, alors je restai pendant un certain temps, puis, comme j'avais réussi à garder un peu d'argent, je décidai d'aller à Paris. Apprenez en plus sur les sujets qui vous intéressent! Au sein de ce vaste corpus, certains ouvrages, certains auteurs se distinguent, pour avoir été explicitement cités par Bacon comme sources d’inspiration de ses œuvres. Leiris évoque dans Francis Bacon ou la Brutalité du fait la deuxième version du « nu avec seringue hypodermique Â» de 1968 et tente d’éclairer la fonction de la seringue, « Ã©vocatrice d’extases prohibées Â»[59]. Le mouvement artistique naît en 1929, quand l’écrivain et théoricien André Breton décide de se séparer définitivement du mouvement dada. Bacon tente alors de donner une nouvelle fonction à l’art qui serait de créer un second monde, parallèle à celui existant[52]. Bacon assiste en 1927 à la première du film muet épique Napoléon d'Abel Gance à l'Opéra de Paris. La plupart de ses tableaux représentent des personnages isolés, groupés par deux, ou plus rarement par trois, immobiles ou en mouvement, parfois enfermés dans une cage ou associés à des carcasses. En 1964, Bacon peint son premier grand triptyque, Trois études pour une crucifixion, qui est acquis par le musée Solomon R. Guggenheim de New York. Lors d'un entretien, il affirme que l'influence du surréalisme sur son travail ne provient pas de la peinture mais des films de Luis Buñuel comme Un chien andalou[4]. Inapte au service en temps de guerre active, Bacon se porte volontaire pour la défense civile et travaille à temps plein dans le service de sauvetage ARP (Air Raid Précautions). De retour en Irlande après la Première Guerre mondiale, Bacon est envoyé vivre pour un temps avec sa grand-mère maternelle et son beau-père, Winifred et Kerry Supple, à Farmleigh, mais ils déménagent vote de nouveau à Straffan Lodge, près de Naas, ville natale de sa mère. 23 avr. Bacon offre une image d’autant plus forte et réelle qu’elle n’est pas extrêmement fidèle et par là, « engoncée par trop dans la convention Â»[53]. Publié par les éditions The Eyes Publishing en novembre dernier, l'ouvrage “Francis Bacon / Antoine d'Agata. En cela, Goya influencera des peintres tels que Ensor, Francis Bacon ainsi que le mouvement expressionniste au XXe siècle. Bacon créa sa propre mère au sein de Lightfoot, l'utilisant comme substitut pour l'absence de figure maternelle dans son enfance. Et il a une formule qui me paraît très belle, il dit dans ses entretiens : moi vous savez, hein, faut bien, faut bien regarder tout ça parce que moi, ce que je voudrais — il est modeste â€” ce que je voudrais c’est peindre le cri plutôt que l’horreur. Bacon in books . Quittant l'Angleterre, Bacon passe plusieurs mois entre Berlin et Paris, où il mène une vie de bohème, exerçant différents métiers dont celui de peintre-décorateur d'appartements. ». Francis Bacon est né en 1909 à Dublin d’un père entraîneur de chevaux de course et d’une mère héritière d’une famille d’industriels. On peut également voir certaines de ses toiles dans le jeu vidéo Slenderman. Leiris tente un parallèle avec le jeu de la roulette qui renvoie lui aussi à l’immédiateté par sa rapidité et son caractère aléatoire[43]. Cette influence se ressent également dans le domaine des jeux vidéo avec la saga Silent Hill. Bacon a toujours professé de ne pas dépendre des travaux préparatoires, et jure ne jamais avoir dessiné avant de peindre. Les décors des portraits de Bacon sont de simples « contenants Â»[57], au sens où ils n’ont pas de valeur à proprement parler (excepté le rôle d’actualisation accordé aux objets industriels de la vie quotidienne : fauteuil tournant, divan, bidet, rasoir, ampoule électrique, parapluie…), mais ils témoignent aussi du besoin d’enfermer le sujet afin de mieux le mettre à distance du spectateur (rôle également accordé au verre apposé sur les toiles à la demande de Bacon[57]). Il s'installe comme décorateur et peint ses premières toiles sous la forte influence du surréalisme et de Picasso, dont il a pu admirer les œuvres lors de son séjour à Paris à la galerie Paul Rosenberg. En 1955 se tient une première retrospective à l'Institute of Contemporary Arts de Londres. À partir du milieu des années 1960, Bacon produit principalement des portraits de têtes d'amis. Daniel Farson, The Gilded Gutter Life of Francis Bacon: The Authorized Biography, Random House, Londres 2014 - 312 pages. Leiris décrit les œuvres de Bacon comme des « Ãªtres d’un type particulier et non des simulacres dénués de vie propre Â»[41] : en ce sens, le peintre offre plus qu’une représentation et donne vie à une autre réalité. Son univers pictural aurait aussi été soumis à l'influence du cinéma expressionniste allemand[5]. Né à Dublin en 1909, Bacon grandit dans un milieu isolé et provincial, à Cheltenham, en Irlande. En hiver 1935-36, Roland Penrose et Herbert Read, qui font une première sélection pour l'Exposition internationale du Surréalisme, visitent son atelier et y voient « trois ou quatre grandes toiles dont une, avec une horloge grand-père, », mais trouvent son travail « insuffisamment surréaliste pour être inclus dans le spectacle ». Ce dernier est éleveur et entraîneur de chevaux. Guide-Artistique.com - Pour découvrir l'histoire de l'art. Cette distanciation permet d’accorder à l’œuvre un certain pouvoir et d’en quelque sorte la sacraliser (si l’on peut ôter toute dimension religieuse au mot). En 1958, Bacon signe son contrat avec la galerie Marlborough qui devient son marchand. De 1964 à 1971, Francis Bacon réalise une série de quatorze portraits de la peintre Isabel Rawsthorne dont le plus célèbre, « Isabel Rawsthorne debout dans une rue de Soho Â». Son ouvrage Francis Bacon ou la brutalité du fait[33] parait en 1995. La famille vit dès lors entre Londres et Dublin. En effet, depuis la photographie et le cinéma, les peintres ne sont plus chargés de cette tâche illustrative, cette tradition de la re-présentation n’a plus lieu d’être et il n’existe alors plus que deux extrêmes : le reportage direct (rendu possible par les nouveaux moyens techniques) et le grand art[46]. De même, le clip de la chanson Des heures hindoues d'Étienne Daho, réalisé par Sébastien Chantrel en 1988, est inspiré par les tableaux de Bacon. Leiris fait connaître l’œuvre de Bacon en France et lui consacre plusieurs ouvrages considérés aujourd’hui comme des références en la matière. Bacon part vivre à Monaco en 1946. C’est un tableau très dur qui horrifiera tous les visiteurs de sa première exposition. C’est pourquoi la peinture de Bacon propose un certain dépouillement, une absence de symbole ou de métaphore, elle s’apparente plus à un jeu, lui qui en était grand amateur. Par l’œuvre d’art, le spectateur est tiré de son habitude, de son inconscience latente, pour se rendre compte avec une acuité exceptionnelle de sa présence dans le monde[40]. Qu’est-ce que ça veut dire ça ? Bacon passe 19 mois à Dean Close School, Cheltenham, de la fin de 1924 jusqu'à avril 1926. Francis Bacon, né le 28 octobre 1909 à Dublin et mort le 28 avril 1992 à Madrid, est un peintre britannique[1] réputé pour ses triptyques dont l'un est le plus cher du monde, Trois études de Lucian Freud. En 1952, Bacon expose des paysages inspirés de la Provence et de l'Afrique du Sud, qu'il a découverte lorsqu'il y a rendu visite à sa mère l'année précédente. Bien que timide, Bacon aime beaucoup se costumer. Après la mort de Bacon, John Edwards attaque la galerie Malborough devant les tribunaux britanniques pour abus de confiance et détournement de fonds. Bacon se veut peintre figuratif[35] et considère l’illustration d’un mauvais œil. Au cours des années 1930, les grands protagonistes du Bauhaus et du mouvement De Stijl sont à Londres. Cette tension est établie entre « la volonté de figurer Â» et « celle de ne pas illustrer Â»[48], mais aussi entre « accidents purs Â» et « accidents suscités Â»[49]. Selon Leiris, l’œuvre est caractérisée par le fait absolu d’exister, qui conduit à penser cette présence que l’on retrouve aussi chez Alberto Giacometti (« tableaux criants de présence Â»[40]). Parmi ses influences, on reconnaît non seulement Picasso mais aussi Diego Vélasquez, Nicolas Poussin ou encore Rembrandt. À travers ses différents écrits, Leiris use de « mots-antennes Â»[34] qui structurent ses idées et son point de vue sur la peinture de l’artiste « qui s’écarte de tous les sentiers battus Â»[35]. 2 of Lying Figure with Hypodermic Syringe, Triptych inspired by T.S Elliot's 'Sweeney Agonistes', Two Figures Lying on a bed with Attendants, After Muybridge - Study of the Human Figure in Motion - Woman Emptying a Bowl of Water, Three Studies for a Portrait of George Dyer, Double Portrait of Lucian Freud and Frank Auerbach, Three Studies for a Portrait of Lucian Freud, Portrait of Lucian Freud (on Orange Couch), Three Studies for a Portrait of Peter Beard, Three Studies for a Portrait of Henrietta Moraes, Three Studies for the Head of Isabel Rawsthorne, Portrait of Isabel Rawsthorne Standing in a Street in Soho, Three Studies of Henrietta Moraes laughing, Study for a Self-Portrait—Triptych, 1985–86, https://fr.wikipedia.org/w/index.php?title=Francis_Bacon_(peintre)&oldid=177640245, Article contenant un appel à traduction en anglais, Article de Wikipédia avec notice d'autorité, Page pointant vers des dictionnaires ou encyclopédies généralistes, Page pointant vers des bases relatives aux beaux-arts, Article contenant un appel à traduction en allemand, Portail:Biographie/Articles liés/Peinture, licence Creative Commons attribution, partage dans les mêmes conditions, comment citer les auteurs et mentionner la licence. L’étude s’est faite au Musée Maillol lors de l’exposition de peintures de Francis Bacon (Paris 2004). À la déclaration de la Première Guerre mondiale, il est affecté au ministère de la Guerre à Londres, la famille vit dès lors entre Londres et Dublin. Figure emblématique de Londres, Isabel Rawsthorne est une amie de longue date de Francis Bacon, ils exposaient ensemble en 1949 ! Bacon fait se confronter l’irrationnel et le rationnel en acceptant ces « accidents Â» dans sa peinture et en jouant avec eux, les premiers (« accidents purs Â») étant liés au caractère incertain du maniement du pinceau ou de la brosse et les seconds (« accidents suscités Â») provoqués par projection de peinture ou par frottage avec un chiffon[50] afin d’aller au-delà d’une figure trop calquée. Ses débuts se déroulent hors de toute routine. Le Capitaine Anthony Mortimer Edward (Eddy) Bacon, son père, est un vétéran de la guerre des Boers, devenu un entraîneur de chevaux de course. En 1959, Bacon participe à la Biennale de Sao Paulo. Existe en édition limitée. Elle est aussi la présence du peintre ou plutôt de l’action de peindre derrière laquelle l’artiste se trouve. Le triptyque devient une des formes conventionnelles de son travail. Peintre de la violence, de la cruauté et de la tragédie, son esprit est hanté, selon ses dires, par le vers d'Eschyle « l'odeur du sang humain ne me quitte pas des yeux Â»[2]. Au premier plan, on voit donc une figure déformée, en gros plan. Affiche de Francis Bacon, Peindre le Siècle 101 Portraits majeurs 1900-2000, Fichier d’autorité international virtuel, Musée national centre d'art Reina Sofía, Collection de peintures de l'État de Bavière, Study for the Nurse in the film Battleship Potemkin, Version No. Il vit d'instincts et lit du Nietzsche. Francis Bacon fut un artiste prolifique qui a laissé de très nombreux entretiens et documentaires audio et vidéo (par exemple avec le photographe Francis Giacobetti[16]), où il exprime avec clarté ce qu'est pour lui l'art de la peinture. Son thème de prédilection est la représentation du corps humain sous la forme de personnages écorchés, agités et déformés. Plusieurs représentations de ses dessins ou tableaux apparaissent dans le film et sont en rapport, parfois direct, avec certaines scènes[32]. Avec en tête d’affiche Jackson Pollock, Mark Rothko, Lee Krastner ou encore Willem de Kooning, cette nouvelle forme d’art a bouleversé le monde artistique et donné le « la » à… Courants artistiques. Trois études pour une crucifixion. Il avance que la violence doit résider dans la peinture elle-même plutôt que dans la scène qu'elle montre. La famille changea souvent de maisons, faisant des aller-retour entre l'Irlande et l'Angleterre à plusieurs reprises au cours de cette période ». La scène de l'infirmière qui crie sur les marches Odessa va devenir un thème majeur dans ses tableaux. Francis Bacon naît à Dublin en Irlande de parents britanniques anglais alors que l'île est une région du Royaume-Uni. Une rencontre sombre et sensible. En janvier 1937, Bacon participe à une exposition de groupe organisée par de jeunes peintres britanniques. Il a souvent dit dans des interviews qu'il voyait des images « en série », et que sa production artistique se concentrait sur des thèmes simples pour des périodes prolongées. Sa sœur Ianthe se rappelle que Bacon dessine à l'époque des dames avec des chapeaux cloches et de longs fume-cigarettes. Vis-à-vis artistique” réunit les œuvres crues, entre érotisme et violence, de ces deux artistes du corps. Francis Bacon, né le 28 octobre 1909 à Dublin et mort le 28 avril 1992 à Madrid, est un peintre britannique réputé pour ses triptyques dont l'un est le plus cher du monde, Trois études de Lucian Freud. Francis Bacon connaîtra le succès jusqu’à sa mort à l'âge de 82 ans en 1992 (au cours d'un séjour à Madrid, Bacon contracte une pneumonie due à son asthme), et même après puisqu’il est unanimement considéré avec Picasso comme l’un des plus grands peintres du XXème siècle. On croit que son père est un descendant direct de Sir Nicholas Bacon, le demi-frère aîné de Sir Francis Bacon, l'homme d'État élisabéthain, philosophe et essayiste. Petite explication sur le titre, le BACON du titre est bien d'origine anglaise mais il ne s'agit nullement de ces petites tranches de porc fumé si délicieuses au breakfast, ni du philosophe mais bien du peintre Francis Bacon. Durant les Blitz, Eric Hall loue un chalet pour Bacon et lui-même à Bedales Lodge, dans le Hampshire. Francis Bacon a été de son vivant l'un des artistes les mieux cotés. Le motif par excellence est pour Bacon le portrait, ce qui est le plus animé par la vie c’est-à-dire l’être humain[56] et c’est le plus souvent dans un espace restreint que le peintre le figure afin de le valoriser le plus possible, de le mettre en évidence, presque à outrance. Bacon pense arrêter la peinture. The information in the present section on francis-bacon.com is based on the data in Francis Bacon: Catalogue Raisonné by Martin Harrison and Rebecca Daniels, which was published by The Estate of Francis Bacon in 2016. Pendant sa jeunesse, avant de trouver la gloire avec son premier chef-d'œuvre, Trois Études de Figures au Pied d'une Crucifixion en 1945, il dérive sans cesse d'un logement locatif à un autre en Angleterre, accompagné par Lightfoot. Dans cet article, nous livrons les données résultant de la peinture Study of a dog. Il rencontre le peintre Lucian Freud[8] dont il peint un premier portrait en 1951. Après le suicide de son amant George Dyer, … Les prix de ses œuvres restent encore parmi les plus élevés du marché de l'art mondial. En outre, dans les années 1990, plusieurs œuvres majeures présumées détruites ont refait surface sur le marché de l'art. Quatre œuvres de ses oeuvres y sont présentées. Les auteurs sont Francis Bacon et David Sylvester, il date de 1995 et comporte 281 pages. Parallèle artistique Livre d'artiste rassemblant 27 photographies d’Antoine d’Agata et 25 œuvres graphiques de Francis Bacon. Ainsi, Bacon souhaite présenter au spectateur une figure fidèle au modèle original mais qui ne passera pas par les codes classiques de la représentation réaliste car cette dernière ne soulève pas suffisamment l’attention pour être marquante, fait trop partie des habitudes du spectateur et est, justement, trop illustrative. Sa volonté est toujours de rejoindre la réalité dans sa peinture mais il accepte, afin d’atteindre son but, d’emprunter des chemins de traverse, de faire un pas de côté. Depuis sa mort en 1992, la réputation de Bacon n'a cessé de croître. Voir plus d'idées sur le thème art, art plastique, francis bacon autoportrait. Le brassard rouge a très certainement le même rôle dans le « triptyque de la crucifixion Â» de 1965 : par son poids historique, il « rend plus tangible Â» la figure[59]. Sa percée est associée à son triptyque de 1944 « Trois études de figures au pied d'une crucifixion ». Ce milieu culturel marquera la production artistique de Francis Bacon : ses premières activités de « designer » et de décorateur se rattachent aux présupposés doctrinaux d'un milieu fortement influencé par l'esthétique du Bauhaus, et le surréalisme apparaît comme une composante culturelle essentielle de son œuvre picturale. « Figure Getting Out of a Car » (environ 1939/1940) est peinte à cet endroit, la seule archive restante de cette toile étant une photographie prise par Peter Rose Pulham en 1946 (prise peu de temps avant qu'elle soit repeinte par Bacon et rebaptisée « Paysage avec voiture »). Bacon a un frère aîné, Harley, 2 soeurs cadettes, Ianthe et Winifred, et un jeune frère, Edward. Le décor semble constituer, dans les tableaux de Bacon, la condition du « surgissement d’une présence Â»[55]. En 1924, ses parents déménagent dans le Gloucestershire, en premier lieu à Prescott House, puis à Linton Hall. Bacon rencontre George Dyer qui devient son amant, son confident et son modèle pour de nombreuses toiles. Il a commencé par peindre des variations sur la Crucifixion et, plus tard, il se concentre sur des portraits mi-hommes, mi-grotesques, mieux illustrés par la série de 1949 « Heads in a Room ». Bacon s’identifie au Modernisme, mouvement artistique promouvant une vision nouvelle, grise, mais réelle des choses, qui atteint son apogée après la premiere Guerre Mondiale. En 1935, il visionne Le Cuirassé Potemkine d'Eisenstein. En 1930, le journal The Studio consacre à Bacon un article après l'exposition d'arts décoratifs (meubles, peintures et gouaches) qu'il a organisée dans son atelier. Victory Park Lucy Ivanova 2018. De retour à Londres, en 1928, il expose dans son atelier de Queensbury Mews. La violence, mais aussi l'aspect sexuel de la corrida attiraient Bacon, qui la considérait, à l'instar de la boxe, comme « un apéritif merveilleux pour l'amour[11] Â». Un ballet de Wayne McGregor, L'Anatomie de la sensation, créé à l'Opéra de Paris en 2011, s'inspire de l’œuvre de Bacon. Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. Le jeune peintre est un enfant maladif, asthmatique, que son père maltraite. Mouvement artistique: Contemporain, Néo-expressionnisme; Genre: figuratif; Domaine: peinture; Influencé par: Francis Bacon, Adrian Ghenie, Peter Doig; Institution: National Academy of Visual Arts and Architecture, Kyiv, Ukraine; Reproduction de commande Lucy Ivanova Œuvres. Edwards devra finalement retirer sa plainte, une vidéo prouvant que Bacon avait connaissance des éléments sur lesquels celle-ci se fondait et ne s'y opposait pas[16]. Il était le deuxième des cinq enfants nés de parents anglais récemment installés en Irlande, mais qui n’avaient pas de liens de sang irlandais. Elle est aussi pensée comme la présence du figuré, du sujet du tableau, de ce qui est mis en évidence sur la toile, de ce que Bacon a voulu nous présenter. L'œuvre de Bacon se déploie en grands triptyques mettant en scène sa vie, ses amis, son admiration pour Diego Vélasquez, Vincent van Gogh ou Pablo Picasso, ou en portraits torturés, comme pliés dans la texture de la toile, de ses amis Michel Leiris, Mick Jagger, etc. Il est la plupart du temps peint en à-plat, neutre tandis que le sujet est figuré à coup de « superpositions de traits et de couleurs Â»[55]. Affecté à la défense civile en 1941, déclaré inapte au service militaire, Bacon s'installe un temps à la campagne puis revient à Londres et loue un atelier à Kensington. La « sensation de présence Â» et la vie émanant du tableau sont ainsi accentuées par le contraste entre cette distorsion des figures et le naturalisme du décor[54]. 4 oct. 2017 - Découvrez le tableau "CORPS/ESPACE/MOUVEMENT" de Julio56 sur Pinterest. Bacon prétend que Penrose lui aurait dit « M. Bacon, ne comprenez-vous pas qu'il ya eu beaucoup de changement dans la peinture depuis les impressionnistes ? Le tableau est acquis en 1953 par la galerie Tate de Londres. Elle compte plus de mille titres. Ne pouvant suivre une scolarité normale, le jeune garçon a un précepteur. Les expositions en galeries et les rétrospectives se succèdent à partir de cette date. Son tableau Peinture 1946[7] est acheté par le musée d'art moderne de New York en 1948. Lors d'une fête costumée à la maison familiale de Cavendish Firth Hall, Suffolk, Francis se déguise en clapet avec une récolte Eton, une robe à perles, du rouge à lèvres, des talons hauts et un long fume-cigarette. Malgré sa vision existentialiste de la vie exprimée à travers ses peintures, Bacon est un bon vivant : il passe une bonne partie de sa vie à manger, à boire et à jouer au Soho, à Londres. Si vous aimez plutôt admirer les oeuvres d’art, découvrez nos guides des plus beaux musées d’art à voir absolument lors de votre prochain voyage. En quelques mots, il est intéressant de présenter ces deux individus. Bacon est nommé exécuteur du testament de son père, qui exigea que les funérailles soient « aussi privées et simples que possible ».

Entremet Vanille Mangue, Typhon Haiyan Zones Touchées, Cerf Animal En Anglais, Hôtel Thonon Les-bains Bord Du Lac, Le Dauphiné Carpentras, Rando Cascade Du Dard, Lac De Monteux Photos, Espace Définition Philosophique, Elle S'est Promis Ou Promise, Rpg Ps4 Gratuit,